Impact des changements climatiques sur l’agriculture dans la plaine de Jeffara sud-est tunisien

Houcine Jeder, Ahmed Ben Khalifa, Mongi Sghaier

Abstract


Cette étude évalue la vulnérabilité de l’agriculture dans la plaine de Jeffera sud-est tunisien aux changements climatiques en utilisant la méthode Ricardienne. Cette méthode consiste à exprimer les revenus nets agricoles en fonction des variables climatiques, édaphiques et socio-économiques. Ces modèles ricardiens ont été testés sur la base des données d’une enquête réalisée dans le cadre de projet de développement dans la plaine Jeffera pour la compagne agricole 2002-2003.  Ces modèles ont permis d’exprimer d’une part la relation qui existe entre le revenu agricole et les variables climatiques (température et précipitation) et d’autre part, d’analyser la sensibilité des revenus agricoles par rapport à ces variables climatiques. Des simulations ont été faites sur la base de scenario A2 résultat de la projection faite par le modèle HadCM3 à l’échelle nationale et régionale de la Tunisie.

Les résultats de l’étude ont montré que la relation entre le revenu agricole et le climat est non linéaire. De même, les effets négatifs de certaines options d’adaptation ont montré que  l’agriculture dans la plaine de Jeffera est une agriculture paysanne basée sur le travail familial qui nécessite aujourd’hui un capital financier important et une marge de modernisation afin d’améliorer l’activité agricole dans les années futures. Tandis que les effets positifs de certaines autres options peuvent être servir comme des points de réflexion dans l’élaboration des stratégies d’adaptation aux changements climatiques comme l’utilisation des nouvelles technologies d’irrigation et l’intégration de l’activité de l’élevage dans l’exploitation agricole.


Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.12895/jaeid.20132.164