Effet du facteur hétérosis sur la croissance des chevreaux dans l'oasis de la délégation du Mareth du sud Tunisien

Amor Gaddour, Mabrouk Ouni, Sghaier Najari, Mouldi Abdennebi, Ilyess Mekki

Abstract


Le croisement d’absorption de la chèvre locale par des races amélioratrices vise la création de nouveaux génotypes caprins ayant une bonne productivité dans les oasis. La présente étude vise l’évaluation de comportement génétique et productif de la chèvre locale dans un schéma d’amélioration génétique. L’objectif est d’estimer l’importance de l’effet d’hétérosis chez les animaux croisés et sa contribution dans l’amélioration génétique de la chèvre locale par le croisement. Les données utilisées dans ce travail sont issues de 16 campagnes d’élevage oasien de chèvres locales des chèvres de races importées (Alpine, Damasquine et Murciana) et des génotypes croisés. Le fichier regroupe 1687 contrôles du poids des chevreaux. Les performances des croisés, à chaque génération, ont été comparées à celles correspondantes chez leurs races maternelles (population locale) et chez les races paternelles (races importées) pour identifier la supériorité des hybrides à chaque génération de croisement. En dépit de l’intensification des conditions d’élevage, les performances de croissance des chevreaux et la lactation des chèvres locales sont restées réduites alors que ses performances reproductives sont hautes. Par ailleurs, les productions des races introduites sont largement inférieures à celles réalisées dans leurs pays de provenance. Le croisement a permis d'améliorer les performances caprines et le degré d'amélioration varie avec la performance, la race paternelle et le niveau d'absorption. L'amélioration des potentialités additives peut être conjuguée avec l'effet de l'hétérosis estimé à 1,15% pour les poids des croisés Alpins pour élaborer des schémas d'amélioration selon les conditions d'élevage et les ressources génétiques.

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.12895/jaeid.20121.40